L’impact de l’IA sur l’emploi et les compétences

L’objectif de cette étude est d’étudier comment l’adoption de l’apprentissage machine transforme les emplois et les compétences dans des secteurs clés de la région de Nice et Sophia Antipolis sur la Côte d’Azur. L’intelligence artificielle sous forme d’apprentissage machine est au centre du débat actuel entre les responsables de l’industrie manufacturière, les décideurs politiques et les chercheurs à l’international et en France. 


L’apprentissage machine est très prometteur pour améliorer la compétitivité des entreprises et soutenir des modèles de production et de consommation plus durables. Dans le même temps, on s’attend à ce que son déploiement change profondément le mélange de compétences de différentes professions comme un éventail croissant de tâches manuelles et cognitives sont automatisées. On s’attend à ce que les employés de l’avenir soient tenus de développer des compétences transversales adaptées à la digitalisation de la production et à l’utilisation du Big Data en complément de leurs compétences techniques plus spécifiques au domaine.


Cependant, on s’attend à ce que les défis et les possibilités soient différents pour les différents secteurs d’activité et les professions au sein des entreprises. Celles-ci seront explorées pour la région de Nice et Sophia Antipolis à travers une étude de trois secteurs d’importance stratégique pour la région : le transport et la logistique, les soins de santé et la fabrication de pointe (aéronautique et aérospatiale).

L'équipe

Edward Lorenz

Chercheur au GREDEG, CNRS - UCA